Qualité de vie au travail : Baromètre 2019

Comme chaque année depuis 11 ans, Malakoff Mederic Humanis publie les résultats de son Baromètre santé et qualité de vie au travail. Cette enquête réalisée via Internet à la fin du premier semestre 2019 sur un échantillon de 4552 salariés du secteur privé nous permet de découvrir l’évolution des principaux indicateurs de la Q.V.T. en France. Qu’en avons-nous retenu ?

Retrouvez également notre article : «Bien-être au travail» ou «être mieux au travail», quel objectif atteignable peuvent se fixer les entreprises ?

Qualité de vie au travail, c’est quoi pour les salariés et comment est-elle perçue ?

Les déterminants de la qualité de vie au travail sont, dans l’esprit des salariés français, classés en ordre d’importance selon (plusieurs réponses par sondé) :

  • L’ambiance, les relations avec les collègues pour 52% des votants (+ 3 points par rapport à 2018)
  • La reconnaissance au travail pour 45% (+7 points par rapport à 2018)
  • La rémunération globale pour 42%
  • La conciliation vie privée / vie professionnelle pour 35%
  • Le cadre de travail, l’aménagement du poste de travail pour 35%
  • Les relations avec votre supérieur hiérarchique direct pour 29%

L’évaluation de la qualité de vie au travail, après plusieurs années de baisse (notamment entre 2012 et 2016), repars à la hausse. Ainsi, la note moyenne attribuée est cette année de 6,6 sur 10 et 37% des salariés attribuent une note située entre 8 et 10.

La bonne entente au travail, avec 81% de satisfaits, est au plus haut depuis 10 ans.

L’évaluation du manque d’autonomie, après avoir connue un net recul de 2010 à 2016, se stabilise aujourd’hui, même si seuls 25% des salariés disent avoir la possibilité de prendre des décisions (oui, tout à fait d’accord)

Le déficit de reconnaissance est stable avec 42% des interrogés qui ne se sentent pas reconnus par leur hiérarchie. L’appartenance, le lien avec l’entreprise, se renforce progressivement pour revenir au niveau de 2013. 74% sont fier de travailler dans leur entreprise quand 63% recommanderaient leur entreprise à un proche. En outre, 71% des interrogés sont contents de venir travailler le matin.

Des entreprises engagées en matière de sécurité et de qualité de vie au travail

La sécurité est reconnue comme une priorité au sein de l’entreprise par 74% des sondés quand la prise en compte du bien-être des salariés atteint 56% (50% en 2011). Les entreprises prennent progressivement conscience que la qualité de vie au travail de leurs équipes leur permet de mieux fonctionner (recrutement, turn-over, arrêt maladie, …)

Mais le sentiment d’un travail de plus en plus dur physiquement et psychologiquement

Le rythme de travail ressenti par les salariés connait une nette accélération pour 46% des sondés contre 12% considérant un ralentissement.

La fatigue physique ressentie est majorée de 5 points entre 2018 et 2019 à 53% considérant que leur travail est physiquement fatigant, notamment dans les ETI et chez les moins de 30 ans (respectivement +10 points)

Les conditions de travail évoluent également vers une augmentation des risques physiques liés à l’activité. Ainsi, 38% effectuent des gestes répétitifs (vs 30% en 2011) et 32% restent debout longtemps ou dans une posture pénible (vs 26% en 2014)

La fatigue psychique subi une augmentation de 4 points par rapport à l’an passé, puisque 54% des sondés ont le sentiment d’être épuisés par leur travail. La pression psychologique continue à progresser, après une légère baisse entre 2013 et 2016. Ainsi 70% considèrent que leur travail est nerveusement fatigant.

Enfin, l’empiètement du travail sur la vie personnelle augmente. Il passe de 20% en 2013 à 32% en 2019. (de 41% à 52% chez les cadres). Ainsi, 44% des salariés restent joignables durant leurs congés.

Des solutions individuelles ?

Les palliatifs à ce niveau de stress mis en avant par les interrogés sont l’équilibre ente vie professionnelle et personnelle (63%) ou encore le sport (52%). La méditation ou encore le yoga attirent 30 à 35% des interrogés, qui font déjà ou envisagent de recourir à ces solutions.

Les salariés sont de plus en plus acteurs de leur Q.V.T. et de leur santé en général. Ainsi, la pratique régulière du sport passe de 28% en 2010 à 49% en 2019. 58% des salariés seraient intéressés par la pratique d’une activité physique si cela était proposé par leur entreprise. En revanche, 53% des sondés pensent ne pas dormir suffisamment (dont 26% pensent dormir moins de 5 heures par nuit).

Et des attentes vis-à-vis de l’employeur ?

Les salariés attendent des services de leur entreprise, et notamment entre autres, pensent qu’elle devrait les aider à :

  • bien dormir (59%)
  • faire de l’exercice (58%)
  • bien maîtriser leur alimentation (52%)

Enfin, les améliorations attendues par les salariés de leur employeur sont :

  • Les services apportés par mon entreprise (20%)
  • La relation entre les services (19%)
  • La communication et la compréhension de la stratégie d’entreprise (16%)
  • La conciliation entre vie privée et vie professionnelle (19%)

Vous pouvez retrouver le dossier complet de cette étude sur le site lecomptoirmm.com ici

LE PLUS NEOENSO : Notre méthode d’intervention peut vous permettre de découvrir plus précisément les indicateurs de qualité de vie au travail de votre entreprise. Nous vous proposons alors deux solutions :

  • AnteEnsō : la pré-analyse de votre structure grâce à un questionnaire en ligne
  • HoloEnsō : L’analyse approfondie, qui peut être un diagnostic complet de l’existant ou un accompagnement à la compréhension, à la relecture de votre diagnostic R.P.S.

Découvrez également les ateliers de notre équipe de spécialistes, nous pouvons répondre à vos attentes pour développer le mieux-être au travail.

le baromètre en résumé
Partagez ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *