Qu’est-ce que la communication relationnelle ?

Marie-Pascale LIOUVILLE

Une relation de qualité avec soi et les autres

Une communication authentique permet d’améliorer le bien-être, la cohésion d’équipe, la confiance, la motivation, l’implication et les performances.

Apprendre à reconnaître ses projections, réactions, émotions et sentiments et identifier ses vrais besoins, permet de communiquer clairement, d’une manière apaisée et responsable.
Marie-Pascale utilise et partage ce qu’elle a exploré personnellement de la CNV de Marshall Rosenberg (1). C’est d’abord une invitation à reconsidérer notre façon de nous exprimer, d’écouter et d’entrer en relation.

L’objectif :

  • Favoriser le respect entre les individus pour une coopération durable. Favoriser la coopération avec et entre collaborateurs, une clé essentielle au service du projet d’entreprise comme de l’ambiance de travail.
    La communication interpersonnelle ne s’applique pas comme une recette, elle procède d’une démarche authentique, c’est un état d’esprit, une intention avant d’être une méthodologie.
  • La communication relationnelle est un véritable mode d’être, de pensée et de communication permettant d’être à l’écoute de soi-même et de se connecter aux autres avec empathie, authenticité, bienveillance et ouverture.

Qui est Marie-Pascale ?

Psychopraticienne depuis plus de 25 ans, Marie-Pascale est passionnée par l’humain et son plein potentiel.

Elle est spécialisée en communication relationnelle, formée à diverses approches de thérapies psycho-corporelles (Somato-thérapie, Gestalt, Psychodrame et Thérapie primale).

Son cheminement s’est poursuivi vers la CNV (communication non violente) et plus récemment, la méthode ALPE et l’EFT (Technique de libération émotionnelle).

Elle est actuellement en cours de formation en Logothérapie.

Marie-Pascale s’inscrit dans le courant des psychothérapies humanistes et existentielles intégratives.

Quels ateliers et formations peut-elle vous proposer ?

Atelier-Formation communication relationnelle

  • Écouter et identifier ce qui se passe en soi avec bienveillance (auto-empathie) avant de communiquer avec l’autre (empathie).
  • Repérer ce qui, dans notre manière de penser et de communiquer, génère de l’opposition et/ou facilite la communication et désamorce les conflits
  • Clarifier ce que nous vivons, notamment les enjeux ou besoins, et établir nos priorités parmi eux
  • S’exprimer de manière concise, avec des demandes claires
  • Décoder l’agressivité d’autrui, c’est à dire ne pas la prendre contre soi de manière à garder le dialogue ouvert
  • Écouter et développer une écoute empathique

La somme de ces différents points participe à fédérer l’ensemble des collaborateurs et à développer une coopération durable.

En résumé : Il est essentiel de prendre conscience de notre intention : continuer à jouer à « qui a tort, qui a raison ? » ou bien (r)établir le lien ?

L’intention de la Communication Relationnelle est de créer une qualité de relation et d’empathie, avec soi et avec les autres, qui permet de satisfaire les besoins fondamentaux de chacun, de manière harmonieuse et pacifique.

Durée de l’atelier : 4 à 6 jours par groupe de 6 à 12 personnes (dans l’année).

  • Un questionnaire préalable est transmis aux participants afin d’adapter la prestation au public.
  • Une journée d’immersion initiale de 7h/jour
  • Une journée d’approfondissement et de réponses aux questions suite à l’immersion initiale de 7h par groupe de 6 à 12 personnes
  • Des demi-journées de pratiques, permettant également des retours d’expérience, qui peuvent être à thèmes (colère, frustration, épuisement), au cours de l’année.

Atelier : Technique d’accompagnement à la libération des perturbations émotionnelles – AUTO – ALPE

Durée de l’atelier : 1h30 à 2h00, en individuel ou en groupe. (en cas d’atelier individuel, pourra être associée la technique E.F.T. : Technique de libération Émotionnelle)

La Technique (ALPE) favorise l’accès à une ressource naturelle. Elle aide la personne en perturbation émotionnelle, stress, conflit, à entrer en contact avec les sensations physiques qui se manifestent dans son corps lors d’une émotion désagréable et, ensuite, l’invite à se laisser porter par ses sensations jusqu’à ce qu’un bien être s’installe spontanément et durablement.

Ce sont les sensations présentes dans le corps qui nous permettent de savoir que nous vivons une émotion désagréable (un petit enfant de moins de 3 ans qui a peur se plaindra, par exemple, de mal au ventre et ne mentionnera pas l’émotion de peur car elle lui est encore culturellement inconnue).

Cet accès naturel à notre mémoire sensorielle n’utilise pas le mental, la volonté, l’imaginaire, l’expression émotionnelle, le lâcher prise mais uniquement la perception cénesthésique, c’est-à-dire l’ensemble des sensations internes présentes dans le corps lors d’une situation stressante.

C’est le corps qui désactive définitivement le comportement émotionnel sans qu’il soit nécessaire d’utiliser des stratégies ou des techniques pour retrouver la sérénité.

Cet atelier consiste à transmettre aux participants cet outil simple de gestion d’émotions.

En savoir plus sur Marie- Pascale : https://mariepascale-liouville.fr/


(1) La Communication Non Violente – CNV – a été mise au point par Marshall B. Rosenberg, docteur en psychologie, élève et collaborateur de Carl Rogers, rédacteur de nombreux livres dont «Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs».

Partagez ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin